En 2010 (ou 2011 je ne sais plus) lorsque je suis allée voir Elisabeth PENOU en cours, en vue de m'inscrire, j'ai vu ses élèves réaliser un projet qui m'a de suite plu. Je n'imaginais, alors, pas les difficultés que cela représentait.

Comme beaucoup d'artistes, les oeuvres d'Elisabeth voient souvent le jour à la suite d'une petite histoire personnelle, voici celle de la "plaque de fer rouillé".

Elizabeth PENOU "terre de peintres" trouva dans le jardin de la maison qu'elle venait d'acquérir, une vieille plaque de fer rouillée. Selon elle, il s'agirait vraisemblablement d'une décoration de portail. Sur l'original, au-dessus des angelots on peut y voir l'inscription "art industriel" d'un côté et "art décoratif" de l'autre, au centre, j'aime imaginer (mais là c'est mon interprétation personnelle) que le visage représenté est celui de  Minerve (la déesse romaine de l'industrie, entre autre), entourée d'anges, tenant, l'un des outils industriels et l'autre des outils d'artistes. Une de ses élèves ayant souhaité avoir cette plaque, mais ne pouvant se résoudre à s'en séparer, elle eut l'idée d'en faire un modèle de peinture acrylique sur bois.

Nous sommes en 2015 et avec une autre élève, Elisabeth nous a procuré le support bois, le calque et les explications et nous voilà embarquées toutes les deux dans ce magnifique projet.

Un fond noir, des touches de différentes teintes de couleurs "rouille" appliquées à l'éponge, les parties libres sont peintes  en noir, on reproduit le dessin, et le travail des ombres et lumières commence... quelle galère!  sans l'aide de la prof, je n'y serais pas arrivée et j'aurais sans doute abandonné... mais quand je vois le final, je ne regrette pas d'avoir tenu bon.

P1070459

 

Certaines élèves avaient mis l'inscription "Atelier", d'autres la mention "Bienvenue", moi j'ai opté pour "Côté jardin". Cette plaque trouvera sa place sous la véranda, côté jardin.

Le résultat est bluffant, non? merci Elisabeth pour ce magnifique projet.